jeudi 28 août 2008

Pourquoi j'ai peur de perdre ma femme

Foin d’états d’âme aujourd’hui. Même si on me dit que j'ai une part de féminité assumée, je suis trop sensible, et la peur de perdre ma femme m'est insupportable.
Beaucoup de boulot sèrieux de géographe ces derniers temps, ce qui m’a amené à m’interroger sur la question suivante :

Pourquoi les femmes n’ont-elles pas le sens de l’orientation ?




“T’es où ?”
Automatisme introductif à tout appel téléphonique de ma femme sur mon portable.

“C’est vrai, je lui ai résisté quelques heures, puis j’ai accepté. Je suis de gauche et je couche à droite, où est le problème, tant qu’on est fidèle à ses idéaux ?”
Carla B-S, qui souhaite conserver l’anonymat.

“Pt’et ben qu’oui, p’tet ben qu’non”.
Ségolène Royal, campagne présidentielle, 2008

“Mer belle à peu agitée, vent de force 8, sur Humber, Dogger et Tamise”
Marie-Pierre Planchon, France-Inter

“- Mon fils, t’es pas une gonzesse, je suis fier de toi.
- Merci papa.
Grimm, Le Petit Poucet, manuscrit original

"- J'en ai marre, t'étais où, tu veux vraiment me perdre pour te débarrasser de moi ?"
Dépôt Ikéa, 2002, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008

“Parce que les femmes ne savent pas dans quel sens prier, nous nous assemblerons en cercle dans un temple”
Martin Luther, Les 99 thèses
Ce à quoi l’Eglise catholique, par le Concile de Trente, a répondu
“Les prêtres veilleront à ce que les bancs soient disposés dans le bon sens dans leur église, afin que le femmes ne s’égarent dans les voies de Dieu”.

“Une femme peut faire une très belle carrière cinématographique sans connaître sa gauche de sa droite, pourvu qu’elle comprenne devant et derrière.”
Fred Coppula, producteur de vidéos pornos

“Le troisième mois après leur sortie d’Egypte, les Hébreux atteignirent le désert du SinaÏ. Moïse monta alors vers Dieu. Pendant ce temps, le reste du peuple élu continua son chemin sous la direction de Judith et Sarah, qui mirent quarante ans à retrouver Jéricho et la Terre Promise qui n’était même pas à 200 bornes.
Moïse dit à Sarah
- Putain, quand ont te dit de longer la Mer, tu pourrais au moins te demander laquelle”
La Bible, Exode, 23, 4-8

“On m’avait toujours répété que tous les chemins mènent à Rome. Bien sûr, le désert de Gobi représente un léger détour, mais j’ai fini par arriver.
Alexandra-David Neel, Mémoires d’une voyageuse

“Chère maman,
je pose mon tricot pour vous adresser ces quelques mots. Ulysse est enfin rentré à Ithaque, mais je ne sais que penser des tours et détours qu’il m’a décrits. A moins que cet homme soit une femme, ce dont je ne puis douter après ses ardeurs, je le soupçonne d’avoir eu des maîtresse partout dans le monde connu.”
Lettre de Pénélope à sa mère.

“Oui, nous embauchons beaucoup de femmes pour tester les nouveaux GPS que nous développons, mais beaucoup disparaissent avec les matériels que nous leur confions.”
M. D., responsable du développement chez GPS-Princesse Tom-Tom

“Considérant la recrudescence des accidents de la circulation (…) il est interdit aux femmes non accompagnées de leur mari, père ou frère de conduire un véhicule motorisé.”
Cour suprême d’Arabie Saoudite

“C’est vrai, beaucoup des appels que nous recevons commencent pas ces mots “Je suis perdue…””.
Nathalie Z., télé-conseillère pour SOS Femmes battues

“Cest une allégorie de la féminité.”
Géricault, Pourquoi j’ai peint le Radeau de la Méduse, 1820

“J’ai été marié neuf fois, et pas une n’a été capable de se repérer dans ma villa.”
Eddie Barclay, in Voici, p. 18, 1989

“Femmes de Paris, ouvrières, mères au foyer, rassemblement demain à 14 heures Place de la République”, appel lancé le 09 août 1871 par Louise Michel, arrêtée le 1er septembre alors que trois femmes déjà s’étaient rassemblées.

“- Pourquoi avoir choisi l’infiniment petit ?
- Parce que j’étais sûr qu’elle se paumerait dans l’infiniment grand.”
Mon travail avec Irène, entretiens avec Frédéric Jolliot-Curie, 1937

“Suivez une oie, et vous arriverez à coup sûr en Afrique. Suivez votre femme, vous n’êtes pas sûr d’arriver chez le volailler.”
Konrad Lorenz, écrits apocryphes, 1984.

“La femme est l'avenir de l'homme, mais il faudra se montrer patient, l’avenir peut tarder à arriver.”
Louis Aragon, repris par Jean Ferrat.

“Aussi l’errance de Thésée dans le Labyrinthe symbolise-t-elle l’universalité de la part de féminité qui réside en tout homme.”
Freud, Totem et Tabou, 1913

Photo : maquette animée du Couserans, musée de Seix, Ariège

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Si l'homme a peur de perdre sa femme ce n'est pas parce qu'elle n'a pas le sens de l'orientation, mais bien parce qu'il ne sait pas chercher.

"J'ai pris les premières chaussures que j'ai trouvées"
- Le Chat botté à Catwoman

L'analyse de ce phénomène viendra bien sur ultérieurement en réponse au travail du géographe.
Suivie bien évidemment de l'ouvrage célèbre : "Différences sociétales entre le mâle et la femelle chez l'être humain" rapport empirique des voyages de M. FC, synthèse effectuée par NC et TC.

Une historienne attentive à ne pas se perdre.

Fabien a dit…

Une historienne pilote en analyse stratégique ne peut pas se perdre, valorisant ainsi professionnellement son côté masculin assumé.
Bien sûr, bien des questions demeurent en suspens :
- l'importance de la carte Gold dans le processus de séduction de la femme par l'homme.
- pourquoi les hommes cherchent toujours ce qu'ils ont devant les yeux.
- hormones et sensibilité, les larmes chez l'homme et la femme.

A lire pour approfondir la question, aux PUT (Presses Universitaires de Toulouse), en attendant la publication du rapport cité, "Dans le panneau, hommes et femmes face aux représentations socio-spatiales".

Crystel a dit…

Salut Fabien, Merci pour ta visite! Je fais une chouette balade à travers ton blog...sans me perdre et sans sens de l'orientation :-)

Tatiana a dit…

Certaines phrases m'ont beaucoup fait rire, ou sourire ;) Alors il est vrai que l'on se perd tout le temps, que l'on ne se repère pas, mais nous au moins on demande notre chemin plutôt que de tourner en rond 3 plombes pour arriver qq part ;) Alorrrrrrrrrrrs.. ;))))

fan a dit…

J'aime me perdre, c'est devenu un choix, et là, ça change tout! na!

Fabien a dit…

Au plaisir de te retrouver ici Crystel.
Au-delà de la provoc' dont j'ai pu faire preuve rien que pour de rire ici, sans aucune attaque contre une moitié de l'humanité dont on peut se passer, tu as raison Fan, choisir de se perdre et d'errer au hasard est un plaisir, pas spécifiquement féminin d'ailleurs. Et demander son chemin est un excellent moyen pour faire dialoguer les deux moitié de l'humanité.

Les Héphémères a dit…

Et si nous savions toujours où aller vous n'auriez pas le bonheur de vous perdre en nous et à nos côtés ...

Fabien a dit…

C'est clair que ça reste un VRAI bonheur