jeudi 11 septembre 2008

Déclaration à une femme




Chère Madame,
je m'appelle FC, je suis né le 15 mai et je mesure 177 centimètres pour un peu plus de 70 kilos, doté d'une bouée ventrale résultant d'un régime à base exclusive de soda durant un an et demi de ma vie. Yeux verts, je suis doté d'une implantation capillaire qui n'est pas sans rappeler celle de Zinedine Zidane, mais je certifie qu'il n'y a aucun lien de sang avec toute personne d'origine nord-africaine ou sud-marseillaise.

Je pense être sain de corps et d'esprit, malgré un dérèglement du système pileux sur le lobe de l'oreille droite, un phymosis diagnostiqué à la naissance et avoir été diagnostiqué à distance paranoïaque, psychopathe et souffrant de bouffées délirantes.

J'ai eu une enfance heureuse, entouré de l'affection de mes parents français de souche, d'une famille ayant donné à la patrie : mon grand-père paternel lui a fait don de son bras droit durant la campagne de France en juin 1940, mon grand-père maternel a voué sa vie aux Chemins de Fer Français. Mes grands-mères ont élevé leurs enfants dans l'amour de la famille et de notre cher pays. L'un de mes aïeuls fût estafette dans les Dragons napoléoniens avant de perdre ses pieds et sa vie en attendant le dégel pour traverser la Bérézina en kayak. Par contre, mon oncle Bernard vit en marge de la famille depuis maintenant 39 ans, ayant eu des amours honteuses avec une jeune femme turque. Mon père n'a jamais abusé de moi et je n'ai pas abusé de ma voisine d'enfance dont j'ai pourtant assisté impuissant aux prémices de la puberté, puis aux coups de klaxon italien de la R12 de son premier petit copain. Je le regrette.

Je n'ai pas fait mon service national pour cause d'incompatibilité avec l'armée. D'abord réfractaire, la Grande Muette m'a exempté pour raisons médicales quand les gendarmes m'ont retrouvé. Ce qui ne m'a pas empêché de devenir feignant (pardon, fonctionnaire), bien noté de mes supérieurs et apprécié de mes collègues. Je tiens d'ailleurs à signaler que mon collègue Tarik K. pratique actuellement le Ramadan (il se dit au régime) et que je le soupçonne de s'isoler durant les heures cantine pour prier sur un torchon de cuisine pour ne pas éveiller les soupçons.

Je suis athée convaincu, et j'avoue visiter indistinctement mosquées, églises, synagogues, hypermarchés et autres temples par curiosité intellectuelle.

Je dors sans pyjama et je change les draps tous les vendredi parce que le lendemain c'est samedi.

Je ne consomme plus aucun produit stupéfiant, hormis ceux autorisés par la Sécurité Sociale, le syndicat des Brasseurs Français et les syndicats viticoles. Je fume beaucoup trop de cigarettes achetées en Espagne et parfois au marché le dimanche matin.

Je suis hétérosexuel, surtout avec les femmes, indéfectiblement fidèle, surtout avec ma femme. J'ai une sexualité épanouie, j'espère que ma femme aussi, même si elle fuit parfois mes approches. Avec elle, je pratique l'acte sexuel sous toutes ses formes, la lumière allumée et les yeux ouverts, à l'exclusion du voyeurisme, du sado-masochisme et de l'échangisme. Ma position préférée est celle du Costus Arabique (photos jointes). J'ai des rapports fréquents, parfois trop fréquents (voir la déclaration de ma femme). Mes pratiques solitaires sont peu nombreuses, se limitant à la lecture de nouvelles érotiques. Je ne regarde plus de films pour adultes depuis quelques mois.

J'ai un passé d'extrémiste de gauche et de militant pacifiste, mais j'ai vieilli, mûri, et pour preuve de mon absence de tout engagement politique actuel, je suis inscrit au Parti Socialiste.

J'ai souscrit une assurance décès pour chacun de mes deux enfants et l'ensemble de mes login, mots de passe, comptes-bancaires, se trouve dans un document crypté sur le disque dur de mon ordinateur sous le nom "informations personnelles".

Espérant de la sorte avoir répondu à vos questions, recevez, chère Edvige, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

7 commentaires:

Tatiana a dit…

La photo est très chouette.. Et la fin de ton texte excellent. je me demandais où tu voulais en venir ;) Bien vu, bien écrit, bien pensé ! Elle fait parler cette femme là, mais je ne suis pas prête à lui écrire, à lui raconter ma vie !!

Anonyme a dit…

C'est bientôt sa fête le 16 octobre. Je te suggère pour la lui souhaiter de rajouter tes particularismes en tenue vestimentaire: chemises roses, pantalons traces de pied... car ils sont aussi prévus au fichier.
Mais n'oublions pas que celle qui porte tout ça c'est 'MAM'..quand on la sait basque c'est un paradoxe...
Bonne (dernière?) journée de liberté..
Nat

Fabien a dit…

La couleur des chemises na pas à être mentionnée dans Edvige, du moins dans la version de base. Je pense que le mieux est encore de surcharger le système pour le planter, alors allez-y, laissez encore tout plein de commentaires ici, j'adore les lire, et en plus, ça fera encore plus de boulot pour les Renseignements Généraux.

Anonyme a dit…

Même si ce sont des chemises à fleurs bleues?

Fabien a dit…

Arghh, je vais visiblement devoir changer de garde-robe, les allusions à mes chemises sont trop récurrentes.

D. a dit…

cette fois j'ai lu le texte, les yeux me piquaient mois. Tres belle fausse declaration d'amour et vrai pied de nez aux obssedes du ficher.

Fabien a dit…

Willkommen hier, marraine Do, en espérant t'y revoir souvent. Il faudra que je retourne "chez toi", dès que j'aurai un peu de temps.
Merci encore pour cette soirée pour ton retour en Occident, et toutes ces rencontres imprévues.

Bises blogosphériques.