mercredi 1 octobre 2008

La carte Gold


Y a un truc que j'aime bien, de temps en temps, c'est payer avec la carte Gold de Fantômette.

Sérieux, vu qu'on s'est échangé nos codes après qu'elle ait retenu le mien, à la dérobée, par dessus mon épaule, "par hasard" qu'elle a dit (mon œil, tiens!), ça m'arrive de me la jouer Bobo qui roule en camionnette à fleurs genre beatnik rangé mais qui dégaine sa carte Upper Class. Parce que, y a pas à dire, ça le fait.
La carte Gold, c'est plein d'avantages et le signe que l'on n'est pas n'importe qui. Ne boudons pas notre plaisir. C'est vrai, dans ces moments là, ce petit bout de plastique doré me donne une existence, une assise sociale, et je me sens à ma place. Classe et distinction, mieux que la pochette à la poche d'une veste Cacharel ou l'Iphone.

Il suffit de l'agiter à la terrasse d'un café pour commander immédiatement deux mojitos. Dans un restau qui affiche complet, pas la peine de graisser la patte au chef de salle ou au maître d'hôtel. Fantômette ouvre négligemment son portefeuille et on passe à table dans le salon VIP.

Je suis fier de ma femme, d'être avec une femme pareille. Mais sa fierté à elle, c'est de présenter sa carte au travers du pare-brise au péage et de voir la barrière se lever à notre approche, la préposée en temps partiel sortant de sa cabine pour saluer notre passage. Il faut la voir, chez Carrefour le samedi après-midi, passer devant tout le monde et demander à la caissière en CDD en regardant la file que nous venons de doubler "vous ne trouvez pas qu'il y a de plus en plus de pauvres, tout de même ?". Même les femmes enceintes et les paraplégiques qui viennent dépenser leur pension de la COTOREP tentent vainement de s'incliner à notre passage à la caisse prioritaire.

De temps en temps, Fantômette, va aussi chez Lidl, rien que pour le plaisir de ne pas avoir de chariot à pousser, c'est le vigile qui s'en charge. Jusqu'à la caisse qu'on lui ouvre spécialement. Elle achète quelques produits de base, du jambon, du saucisson, qu'elle donne ensuite au vigile en remerciement de son dévouement. Il ne mange pas de porc, mais Fantômette lui rappelle à chaque fois que la Bible ne le prohibe pas. Surtout ces derniers temps, puisque c'est Ramadan.

Dernièrement, alors que nous étions en pleine négociation de cautions et hypothèques diverses avec une conseillère financière pour l'achat de notre T6, il lui a suffi de me tendre sa carte Gold d'un air négligé en faisant voler sa chevelure de feu d'un geste de la tête pour que la discussion tourne court. Il n'y aura pas besoin de caution ni d'hypothèque, et même, si nous changeons de banque, nous aurons droit à deux cartes Gold. Gratis. C'est comme ça,

Depuis, j'ai repeint ma carte Visa à la peinture à maquette, mais Fantômette me tanne, me harcèle, pour que je quitte la Caisse d'Epargne, une "banque de pauvres" et que je prenne, enfin, une Carte Gold. Parce que, m'a-t-elle expliqué, dans Pretty Woman, Richard Gere confie la sienne une journée entière à Julia Roberts.
Peut-être Fantômette rêve-t-elle d'une histoire de Prince Charmant épousant une roturière ? (mais je l'ai déjà demandée en mariage !)
Peut-être imagine-t-elle que ma fortune est immense et mes revenus bien plus élevés que ceux que j'ai dû présenter lorsque nous nous sommes rencontrés (ben oui, elle est comme ça, Fantômette, mais j'ai dû lui présenter mes fiches de paye !).
A moins qu'elle veuille me montrer que l'argent ne fait pas le bonheur, que le bonheur est ailleurs.

Mais ça, j'y crois déjà, Fantômette !

3 commentaires:

fan a dit…

Waaaaa, en fait c'est la nouvelle version de la baguette magique! J'en veux une moi aussiiiii!!

Fantômette a dit…

Le bonheur est ailleurs...comme la vérité.
Ceci dit ma mère disait toujours "l'argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue".

"Il est vrai que de ne pas compter sans arrêt ses deniers permet de passer plus de temps à batifoler" (cf: Richard Gere)

"L'argent? Il en pleuvait!" a dit un jour Noé

"Mieux vaut pleurer dans une cadillac que dans une 2CV." Marilyn Monroe

De pouvoir se payer une voiture 6 places en ne réfléchissant qu'à la couleur, c'est bien aussi....dirait fantômette.

Vive la carte Gold!

Fabien a dit…

"Homme, situation stable et avantageuse, cherche âme sœur"
Crésus, sur Meetic.

Si en plus, la carte Gold laisse plus de temps pour batifoler, je cours à la banque. Fan a peut-être raison, voilà peut-être la baguette magique du XXIe siècle.