vendredi 28 novembre 2008

Il suffirait de presque rien



Des fois, on se dit qu'il suffit de pas grand chose, juste de quelques broutilles.
Regardez Ségolène et Martine, juste séparées par 42 voix pour devenir calife à la place du calife d'un parti qui ressemble à un harem tant ça grouille de petites combines et intrigues à l'intérieur et tant il est fermé sur l'extérieur. On se croirait à la fois dans le harem de Topkapi et une cour d'école. Passons. Nul besoin de se lamenter, ce n'est pas le Parti Socialiste qui va changer la face du monde. Eventuellement la nouvelle équipe repeindra-t-elle le hall d'entrée de la rue de Solférino en signe de rupture. C'est tout.

Non, franchement, les étoiles peuvent bien plus que le PS.
Une jeune femme a cru me faire plaisir dernièrement en me calculant mon profil astrologique. Nonobstant qu'elle était jolie (la jeune femme en question), que nous partagions déjà un apéro dans sa cuisine et que j'espérais bien que la compatibilité de nos profils astraux allait nous amener ensuite à davantage de complicité bien que je sois relativement réfractaire à l'idée de l'influence des ondes planétaires quand on vit entre Wifi, téléphone portable, GPS et tout le toutim, je me laissais faire espérant ainsi faire l'économie d'un resto et d'une entrée en boite avant de me voir éconduit en bas de l'immeuble de la belle.
Or, donc, il s'en fallut de deux minutes seulement. Non pas qu'il m'eut suffit de deux minutes pour tenter d'abuser sauvagement de la belle, attitude qu'en gentleman je récuse de manière générale sauf quand on me résiste parce que je ne supporte pas qu'on me résiste, non, voilà t'y pas qu'elle m'apprend que je suis né deux minutes trop tard, et qu'à deux minutes près, j'étais ascendant Cancer et non ascendant Lion, et qu'à deux minutes près, nous étions astrologiquement, sentimentalement, sexuellement compatibles, mais que là, franchement, fallait pas y compter.
Renseignements pris auprès de mon avocat et l'Observatoire de Paris, il semble difficile de gagner un procès contre les étoiles. Les étoiles sont intouchables. On ne peut pas les décrocher. Par contre, j'ai intenté une procédure contre la maternité où je vis le jour en ce jour de mai et la sage-femme qui m'accompagna dans la précocité de mes premiers pas dans ce vaste monde.

4 commentaires:

lafailli a dit…

c'est beau ! joliement raconté

Fantômette a dit…

Contente de relire ce post, modifié mais toujours aussi vrai. On ne peut rien contre son destin, c'est écrit. Voir aussi son signe chinois, la concordance des prénoms, la numérologie, la calligraphie, son arbre fétiche, la tendance zen de son lieu de naissance, la compatibilité sexuelle selon ses initiales, l'influence de son poisson rouge dans son espace feng shui. Dur de tout accorder, mais il suffit d'envoyer "QUI?" en texto au 38969 (115,99€ l'envoi) pour savoir "QUI?" correspond. Eux ils calculent tout et trouvent par GPS même "Où". Alors...pour ton prochain RDV, tu sauras par quoi commencer ;)

Ambre a dit…

Tombée par hasard sur votre blog , je me suis beaucoup amusée à vous lire ; fi des signes astrologiques , l'humour en est lui , quoiqu'en disent les étoiles filantes ou fuyantes !!

Fabien a dit…

Ambre, les étoiles fonctionnent comme les clics de souris, le résultat est parfois surprenant. Au plaisir de te revoir ici.
La photo du jour sur ton Blog, Lafailli, est impressionnante de vérité, de ces objets que nous ne regardons pas.
Fantômette, j'ai subtilisé ta carte Gold pour te retrouver sur le 38969, et t'ai localisée avant que tu ne te perdes en cartes heuristiques pour gérer nos plannings, menus, listes de courses et autres géographies de la France. Je m'y perds à nouveau !