jeudi 26 février 2009

Cendrillon, pour ses 20 ans…



Hier, le téléphone sonne.
- Bonjour, je suis bien chez Monsieur … (et elle de citer mon nom, parce que visiblement, si sa voix ne me dit rien, elle me connaît).
- Woui (mielleux)
- Je suis Sonia, de la société Sweet Home (je cherche, parce que je n'arrive pas à resituer de Sonia dans ma mémoire, aussi loin que je remonte, même avec la gueule de bois, je ne me souviens pas de m'être réveillé à côté d'une Sonia).
- Je réalise une enquête sur les modes de chauffage dans votre commune (ça y est, ça me revient, j'étais en seconde en lycée technique, il y avait une Sonia dans la classe, une Sonia et 25 mecs en bleu de chauffe assorti aux quelques poils et boutons blancs qui épiçaient nos joues d'une virilité naissante, je me rappelle. Mais je ne souviens de rien de plus d'intime avec cette Sonia).
- Quel est votre mode de chauffage ?
- Euh, gaz (tout en essayant mentalement de me remémorer un visage, une couleur de cheveux, une silhouette… parce que la Seconde, pour un quadra, c'est loin).
- Gaz de ville ou citerne ?
- Gaz de ville (bon, allez Sonia, donne-moi un indice, tu m'as retrouvé sur FaceBook ?)
- Vous êtes bien propriétaire de votre logement ?
- Non, locataire (quoi, Sonia, depuis tout ce temps, il n'y a que ça que tu veux savoir de moi, si je suis propriétaire de mon T3 ?)
- Bien je ne vais pas vous déranger plus longtemps, merci Monsieur… (et de re-citer mon nom). Cloc.
- ?????

Sonia, pourquoi, pourquoi m'as-tu fait ça ? Tu ne m'as même pas demandé ce que j'étais devenu depuis tout ce temps, si tu m'avais manquée, si je me souvenais de toi……
Non, tout ce que tu voulais, c'était savoir si j'étais propriétaire.
Parce qu'il n'y a pas de champ "Propriétaire/Locataire" sur Facebook !!!

Pourtant, si tu m'avais laissé le temps, Sonia, je t'aurais dit que je l'avais été, propriétaire, que j'avais fait construire une maison avec une femme avec laquelle je partageais des relations sexuelles dans le cadre du mariage alors qu'elle partageait de son côté des relations sexuelles hors-mariage, en tout cas en dehors du notre. Mais dans notre maison. Je n'avais même pas eu le temps de finir les peintures.
Ainsi tu aurais su pourquoi je n'avais plus envie d'y rester.

Pourtant, si tu m'avais laissé le temps, Sonia, je t'aurais raconté que j'avais également rénové une maison, avec une autre femme, qui avait ensuite tenté d'y mettre fin à ses jours. Le jour du Jugement Dernier, je pourrai toujours dire que j'ai sauvé une vie, quand Il devra choisir entre la porte de gauche et celle de droite.
Ainsi tu aurais su pourquoi je n'avais plus envie d'y rester.

Alors, alors seulement, Sonia, tu aurais peut-être compris pourquoi je ne suis que locataire, pourquoi j'avais juré que plus jamais je ne paierai de taxes foncières, plus jamais je ne croiserai le regard d'un notaire et encore moins celui d'un avocat. A moins que ce ne soit seul.

Alors, alors seulement, Sonia, si tu ne m'avais pas raccroché au nez de cette manière, je t'aurais expliqué comment j'avais rencontré une femme qui fait voler en éclat convictions, serments et décisions personnelles. Une femme qui donne envie de se prendre, comme elle, pour Cendrillon pour ses 20 ans.
Alors, alors seulement, Sonia, je t'aurais parlé de cette femme, de nos enfants, de nos projets, de notre future maison…

Au fait, c'était bien toi, Sonia ?

4 commentaires:

fan a dit…

Elle est super cette photo!
Moi c'est Enrique qui m'a appelée, un été torride, une plage sous le soleil d'Italie, que de souvenirs... Et il ne m'a parlé que de l'état de ma charpente!! :o/

Fantômette a dit…

C'est dur le spam, quand il nous provient d'anciens collègues de lycée...boycottons copains d'avant et de toujours!!!
La maison, elle a plein de fenêtres, pour plein de projets, plein de nenfants et pour que dans celle-là tu y restes!

Tatiana a dit…

J'aime bien ce texte !!! Surtout la dernière partie.. quelle belle déclaration d'amour !

Fabien a dit…

Fan, moi aussi j'adore cette photo.
Comme quoi, on ne laisse pas toujours les souvenirs que l'on pense laisser ;-) Toi, ta charpente, moi mon chauffage. Le même jour, j'ai eu Maria pour de la viande aveyronnaise, et Magalie pour une mutuelle.
Pourtant, je n'ai pas un passé amoureux très riche !

Fantômette, je boycotte de toute manière beaucoup de sites de rencontre, pas le temps, pas envie, pas la vie. La vraie vie, c'est une vraie maison avec des vrais enfants dedans, chiants, bruyants, malades… Des vrais, quoi ;-)

Tatiana, merci, c'est une déclaration de revenu, d'un mec revenu de tout et qui malgré tout, y revient encore, parce que c'est Elle.