vendredi 27 février 2009

Tu ne forniqueras point


Désir, plaisir et pépins.



Nous sommes ici en présence de la plus ancienne légende urbaine que l'Homme ait jamais inventée et que Dieu n'ait jamais imaginée. Si, si.
D'abord, si on lit Freud, le serpent ne serait que la projection symbolique du sexe de l'Homme dans le regard de la Femme. Donc… merci Mesdames.

Ensuite, historiquement, il semblerait que la diffusion du pommier dans l'aire méditerranéenne soit bien postérieure à la rédaction des premiers brouillons de la Genèse. Et puis d'ailleurs, les analyses ADN montrent que le pommier serait originaire des Balkans. Et vous situez vraiment le Paradis Perdu à Sarajevo, vous ?
Seuls les communistes les plus convaincus le font encore. Et encore !

D'ailleurs, penchons nous attentivement sur les Saintes-Ecritures. Pas trop non plus, on n'y voit plus rien. Reculez-vous un peu.
Quand le Conseil municipal d'Ur dans l'actuel Irak a voulu exproprier la famille d'Abraham parce que Total venait d'y reconnaître un champ pétrolifère, comment s'y est-il pris ? Ils ont envoyé le garde-champêtre armé d'un porte-voix sur la plus haute des ziggourats de la ville crier à Abraham qui n'avait alors déjà plus toute sa tête "Ecoute, Abraham, rassemble ta famille et dirige-toi vers la Terre Promise, le pays de lait et de miel", et pas"allo, allo, ici Yahvé, fais tes bagages et rends-toi au pays des Golden et des Pink Lady".
Donc.

En fait, si l'on en croit les dernières traductions des Manuscrits de la Mer Morte, Eve se serait rapidement lassée de la monogamie monotone et sans imagination d'Adam qui aurait trouvé refuge dans l'arboriculture et les soins apportés à son verger face au vide qui rapidement a empli le couple divin.

Eve, elle, sortait de plus en plus, multipliant les aventures sans lendemain, initiée à la zoophilie par Noë et au sado-masochisme par un nommé Jésus, avec clous, verges, cilices crâniens et tout le toutim. Le même lui aurait fait découvrir le sexe de groupe dans une boîte nommée La Cène dans les bas quartiers de Jérusalem. Ainsi, la parabole de Jésus marchant sur les eaux ne serait qu'une allégorie de la renaissance du désir féminin. Eve aurait ensuite adhéré au MLF, arpentant les rues de Bethléem au cri de "mon corps m'appartient", "désirer sans aimer" et de "quand je veux, avec qui je veux", avant d'entrer dans une secte communautariste dissidente dirigée par un certain Charles Fourier, apôtre du phalanstère et de la collectivisation de la femme.

Quant à Adam, il sombra rapidement dans une profonde dépression, doublée d'une misogynie des plus acerbes et d'une homosexualité débridée, et trouva refuge dans une communauté Emmaüs qui sous-traitait une partie du travail d'horticulture du service Espaces Verts de la municipalité de Jéricho. Son bonheur était dans les arbres qu'il affectionnait d'une manière douteuse pour ses compagnons.
Il prit sa revanche en dénonçant Jésus comme immigré sans-papiers auprès de Nicolas Pons-Pilate par une lettre anonyme signée du pseudo de Judas avant de se pendre à une branche d'un arbousier nain au pied d'un escarpement de la colline de Jérusalem qui porte aujourd'hui encore le nom de "côte d'Adam".

5 commentaires:

Tatiana a dit…

Excellent !!! J'adore ton style, tes idées, ta manière de mélanger et de jouer avec les mots et interprétations !!! Merci pour les sourires que tu me donnes les matins ou je te/vous lis !!!!

Fantômette a dit…

Pauvre Jésus! Réduit à se replier ainsi sur lui-même à cause de l'émancipation de sa femme...ça commencait mal au paradis, on comprend mieux pourquoi l'Eglise a décrété que la femme n'a pas d'âme.Ni ne doit entretenir un verger. Tu devrais lancer un débat d'ailleurs à ce sujet avec tes élèves (genre: "la femme a-t-elle le droit de faire pousser des pommiers?" ou "venus ou mars, les origines de l'enfer" , plutôt que sur des sujets passablement hors contexte comme "l'euthanasie, un droit en démocratie?". Je suis sure que leurs réponses nous étonneraient...

Fabien a dit…

Tatiana, tes commentaires font rougir nos/mes mots ;-)
Merci.

Fantômette, Jésus aurait été crucifié après être entré en disgrâce auprès de Nicolas Pons-Pilate qui auparavant voulait le nommer à la tête d'une nouvelle holding née de la fusion du Groupe Pinault-Printemps-La Redoute et de la Coopérative des Marchands du Temple qui avait prêté un boutre à trois voiles et son équipage à Nicolas Pons-Pilate pour ses vacances.
Mais visiblement, le confort n'était pas à la hauteur.

fan a dit…

J'imagine déjà quels acteurs pourraient se voir proposer les rôles de cet excellent scénario! :o)

Fabien a dit…

ah, oui, et tu y vois qui, Fan ?